UNIGE document Scientific Article
previous document  unige:1619  next document
add to browser collection
Title

Psychologie développementale du Lifespan. Théories, méthodes et résultats dans le domaine cognitif

Authors
Published in Gérontologie et société. 2007, no. 123, p. 85-107
Abstract Depuis ses origines jusque vers la fin des années 1960, la psychologie du développement s'est centrée sur l'étude des changements dans le fonctionnement psychologique de l'enfant, et en partie de l'adolescent. A partir des années 1970, le vieillissement démographique de nos sociétés et les problèmes liés à l'avancée en âge ont été à l'origine d'un nouveau courant de recherche au sein de la psychologie développementale: la psychologie «vie-entière» (Lifespan psychology) ou «Life-Span Developmental Psychology», initiée par Goulet et Baltes (1970). L'objectif est alors d'étudier les changements psychologiques qui surviennent tout au long de la vie et pas uniquement lors de l'enfance ou de l'adolescence. Dans cet article, nous aborderons dans un premier temps les aspects théoriques de l'approche lifespan puis ses aspects méthodologiques. Enfin, nous présenterons quelques résultats issus de travaux conduits par l'équipe de psychologie développementale et différentielle de l'Université de Genève. Ces recherches visaient à étudier les changements de la capacité de la mémoire de travail (MDT) au cours du cycle de vie, et révèlent une augmentation durant l'enfance et une diminution chez les seniors de cette capacité. Ces travaux visaient également à identifier les mécanismes responsables des changements avec l'âge de la capacité de la MDT, en testant l'influence de la vitesse de traitement de l'information et des capacités d'inhibition. Les résultats indiquent que ces deux facteurs rendent compte des différences entre les âges dans la capacité de la MDT, et représentent donc des variables médiatrices tout au long de la vie.
Abstract From its origins until the end of the 1960s, developmental psychology was mainly concerned with the study of change in children's functioning and partly with developmental processes in adolescence. From the 1970s, the demographic aging of our societies and the problems associated with this change led to a new stream of research within the field of developmental psychology called Lifespan Psychology or Life-span Developmental Psychology (Goulet & Baltes, 1970). The objective is to study psychological changes across the entire lifespan instead of concentrating only on development during infancy and adolescence. In this article, we first introduce theoretical aspects of the lifespan approach. Then, we describe methodological questions raised by lifespan researchers. Finally, we will present findings from our own research group at the University of Geneva. These research projects aim to study age-related changes in working memory and revealed that working memory capacity increases during childhood and decreases in older adults. Further, our projects aim to identify the processes that are associated with these age-related changes in working memory. For this purpose speed of processing and inhibition are also studied. The results indicate that these two factors account for age-related differences in working memory capacity and thus represent mediator variables across the entire lifespan.
Keywords CognitionDéveloppementLifespanPsychologie
Stable URL https://archive-ouverte.unige.ch/unige:1619
Full text
Article (Published version) - document accessible for UNIGE members only Limited access to UNIGE
Identifiers
Structures

432 hits

21 downloads

Update

Deposited on : 2009-05-13

Export document
Format :
Citation style :