en
Scientific article
Comment
Open access
French

Transmission spontanée : comment distinguer une information d'un moyen de preuve ?

Published incrimen.ch, no. 5 août
Publication date2021
Abstract

La transmission spontanée par la Suisse à un État étranger de renseignements sur des comptes bancaires ne peut intervenir que lorsqu'il s'agit d'informations et non de moyens de preuve. Le Tribunal pénal fédéral s'en tient à la jurisprudence – critiquable – constante et n'analyse pas la valeur, probante ou non, des éléments transmis selon le droit étranger.

NoteCommentaire de l'arrêt TPF RR.2021.53-54 (i) du 20 mai 2021
Citation (ISO format)
LUDWICZAK, Maria, BONZANIGO, Francesca. Transmission spontanée : comment distinguer une information d’un moyen de preuve ? In: crimen.ch, 2021, n° 5 août.
Main files (1)
Article (Published version)
accessLevelPublic
Identifiers
  • PID : unige:154035
142views
35downloads

Technical informations

Creation08/23/2021 12:12:00 PM
First validation08/23/2021 12:12:00 PM
Update time03/16/2023 1:05:41 AM
Status update03/16/2023 1:05:41 AM
Last indexation01/17/2024 1:58:07 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack