en
Doctoral thesis
Open access
French

L'Ecriture du corps déchiré dans la littérature chinoise moderne (1917-1949)

Defense date2010-05-22
Abstract

L'écriture du corps déchiré est l'un des traits distinctifs de la littérature chinoise moderne, sous le signe de la rupture. Elle est tiraillée entre différents impératifs contraires (individualisme ou responsabilité collective, émancipation subjective ou nationale, tradition rejetée ou renouvelée), et en grande partie « occidentalisée », dans sa syntaxe ou ses nouveaux concepts, et par l'appropriation de représentations étrangères de l'image du corps, issues de différents champs littéraires et non littéraires (médecine, psychologie et psychanalyse, arts visuels, idéologies politiques, religions). Cette écriture présente deux polarités, le « corps faible » et le « corps fort ». Le premier caractérise la période du 4-Mai, et le second, celle des années 1930 et 1940. Ces paradigmes définissent un rapport d'intensité établi dans les textes entre le « corps » (signe) et « l'âme » ou « l'esprit » (sens) : l'insistance sur l'un ou l'autre thématise des esthétiques et des conceptions différentes de la littérature, et du rapport du sujet à la collectivité.

fre
Keywords
  • Chine
  • Littérature
  • Fin Qing
  • République
  • 4-Mai
  • Corps
  • Modernité
Funding
  • Swiss National Science Foundation - L'imaginaire du corps déchiré dans la littérature chinoise de l'ère républicaine (1911-1949)
Citation (ISO format)
VUILLEUMIER, Victor. L’Ecriture du corps déchiré dans la littérature chinoise moderne (1917-1949). 2010. doi: 10.13097/archive-ouverte/unige:152253
Main files (1)
Thesis
accessLevelPublic
Identifiers
379views
222downloads

Technical informations

Creation06/06/2021 5:41:00 PM
First validation06/06/2021 5:41:00 PM
Update time03/21/2024 11:16:27 AM
Status update03/21/2024 11:16:27 AM
Last indexation03/21/2024 11:16:32 AM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack