UNIGE document Master
previous document  unige:1483  next document
add to browser collection
Title

Étude d'un cas de dysgraphie acquise chez un patient aphasique de conduction

Author
Favre, Anaïs
Director
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2008
Abstract Ce travail est une étude de cas qui s'inscrit dans le domaine des pathologies acquises de la production écrite. Le cas ici rapporté est celui d'un patient dysgraphique de 55 ans, JS, victime d'un accident vasculaire cérébral sylvien gauche en avril 2006. Un an après, au moment où nous avons entrepris l'évaluation de ses déficits d'écriture, JS évolue vers une aphasie de conduction impliquant des troubles de l'expression, de la perception et de la compréhension orales. L'analyse des déficits d'écriture de JS se fonde sur la littérature traitant des modèles neuropsychologiques standards de la production écrite, basés sur le principe des deux procédures d'écriture indépendantes, la procédure d'adressage et la procédure d'assemblage. Ces modèles décrivent, au sein de ces deux voies, plusieurs niveaux de traitement susceptibles de faire l'objet d'une lésion fonctionnelle sélective. En regard de ces modèles duels, nous utilisons pour notre évaluation des épreuves issues de batteries d'évaluation de l'orthographe ou des épreuves que nous avons nous-mêmes créées. Ainsi, chacune des tâches est choisie ou créée en fonction des variables psycholinguistiques qu'elle met en jeu et qui sont susceptibles de mettre en évidence spécifiquement la ou les stratégie(s) utilisée(s) par le patient et d'en déterminer le degré d'atteinte ou de conservation. Concrètement, l'évaluation couvre différentes tâches d'écriture : l'écriture sous dictée, la dénomination écrite, l'épellation orale, la copie servile et la copie différée. Précisons que l'analyse ne concerne que le niveau du mot. A l'issue de l'analyse des performances de JS dans les différentes tâches, nous attribuons son déficit d'écriture à une atteinte importante du buffer graphémique, associée ou non, selon les modèles théoriques considérés, à une altération de l'accès au lexique orthographique de sortie ainsi qu'à une incapacité à utiliser la procédure d'assemblage. Cette dernière altération paraît pour une large part liée aux déficits localisés en amont, au niveau des traitements acoustico-phonologiques.
Note Mémoire de master en logopédie
Full text
Master (855 Kb) - public document Free access
Structures
Citation
(ISO format)
FAVRE, Anaïs. Étude d'un cas de dysgraphie acquise chez un patient aphasique de conduction. Université de Genève. Maîtrise, 2008. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:1483

741 hits

866 downloads

Update

Deposited on : 2009-05-11

Export document
Format :
Citation style :