en
Proceedings chapter
French

Les (auto-)références au passé dans Le Nouveau Détective, ou quand le fait divers revisite son histoire

ContributorsDubied, Annik
Published inRécit médiatique et histoire, Editors Fleury-Vilatte, B., p. 165-180
Presented at Nancy, 4-6.11.99
PublisherParis : INA / L'Harmattan
Publication date2003
Abstract

Dans le cadre d'une réflexion sur la manière dont écriture historique et écriture médiatique se croisent, se rencontrent et interagissent, il paraît intéressant de se pencher sur un genre un peu marginal dans le champ médiatique : le fait divers. Il a en effet été l'objet d'un travail “historique” soutenu ces dernières années, en deux sens : d'abord, les travaux d'historiens se sont multipliés à son propos. Et puis, le genre lui-même a été particulièrement prolixe en matière d'évocation de sa propre histoire. C'est ce second mouvement qui nous intéresse ici, quand bien même il est décalé par rapport à la problématique de l'”écriture de l'Histoire”. Si les journaux qui se penchent sur les anciens fait divers ne prétendent pas “faire de l'histoire”, l'étude de leur manière d'opérer un retour sur le passé du genre devrait pouvoir éclairer “par la marge” la problématique du croisement entre écriture historique et écriture médiatique.

Keywords
  • fait divers
  • Nouveau Détective
  • histoire
  • presse
Affiliation Not a UNIGE publication
Citation (ISO format)
DUBIED, Annik. Les (auto-)références au passé dans Le Nouveau Détective, ou quand le fait divers revisite son histoire. In: Récit médiatique et histoire. Nancy. Paris : INA / L’Harmattan, 2003. p. 165–180.
Main files (1)
Proceedings chapter
accessLevelRestricted
Identifiers
  • PID : unige:14536
475views
0downloads

Technical informations

Creation02/17/2011 10:44:00 AM
First validation02/17/2011 10:44:00 AM
Update time03/14/2023 4:13:12 PM
Status update03/14/2023 4:13:12 PM
Last indexation02/12/2024 7:34:32 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack