en
Scientific article
Open access
French

Evolution des relations entre plantes de tomate et Fusarium oxysporum f.sp. lycopersici au Tessin

Publication date1996
Abstract

Au Tessin, entre 1990 et 1994, la fusariose vasculaire de la tomate due à Fusarium osysporum f.sp. lycopersici, a évolué de la manière suivante: au début, les variétés de tomâte porteuses de la résistance F₁, ont été attaquées, celles qui étaient dotées de la résistance F₂, n'ont été que peu ou pas touchées. En 1994, ces dernières variétés ont toutes été infectées en culture sous abri, à des degrés divers toutefois. Des contrôles réalisés sur des isolats obtenus à partir de variétés de tomate avec résistance F₂, ont montré qu'il ne s'agissait pas d'une race nouvelle du champignon. En effet, en condition contrôlée, c'est-à-dire sans autres pathogènes que l'isolat, les variétés pourvues de la résistance F₂, ne sont pas infectées. Cette résistance ne se manifeste pas chez les maraîchers a cause des infections mixtes (Meloidogyne sp., Pyrenochaeta lycopersici ). Par ailleurs, on a aussi isolé à partir de plantes avec résistance F₂ des souches pathogènes sur variété sensible ou d'autres totalement apathogènes.

Affiliation Not a UNIGE publication
Citation (ISO format)
JERMINI, Marco, CORBAZ, Roger. Evolution des relations entre plantes de tomate et <i>Fusarium oxysporum f.sp. lycopersici</i> au Tessin. In: Revue suisse de viticulture, arboriculture, horticulture, 1996, vol. 28, p. 243–246.
Main files (1)
Article (Published version)
accessLevelPublic
Identifiers
  • PID : unige:137038
ISSN of the journal0375-1430
157views
58downloads

Technical informations

Creation01/22/2019 3:35:00 PM
First validation01/22/2019 3:35:00 PM
Update time03/15/2023 10:05:52 PM
Status update03/15/2023 10:05:52 PM
Last indexation01/17/2024 10:04:47 AM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack