en
Doctoral thesis
French

Modélisation de la réactivité de composés organométalliques à l'aide de diverses méthodes de chimie quantique

Defense date1994-07-12
Abstract

Ce travail consiste en l'introduction et la paramétrisation des termes de répulsion et de solvatation (modèle du continu) dans la méthode des potentiels de réaction semi-empiriques EHPROP qui conduit au calcul d'un indice de réactivité local. Ce dernier peut être représenté graphiquement, soit sur la surface moléculaire, soit dans une grille 3D. Il permet ainsi de localiser aisément les sites de réactivité maximum à l'aide d'un code de couleurs ou de surfaces à isoénergie. EHPROP a été ensuite utilisé en vue de l'étude de l'activation du benzène par le fragment chrome-tricarbonyle lors de l'addition nucléophile, ainsi que lors de l'addition électrophile sur des dérivés du benzène-Cr-(CO)₂-L. Il a aussi été employé dans une investigation de l'équilibre tautomérique de l'adénine en phase gazeuse et en milieu aqueux. Enfin, la géométrie du ferrocène et ses sites de protonation ont été étudiés à l'aide d'une méthode de fonctionnelle de densité (deMon).

fre
Keywords
  • Chimie quantique
  • Composé organométallique
  • Réactivité chimique
  • Simulation par ordinateur
Citation (ISO format)
STUESSI, Dominique Milan. Modélisation de la réactivité de composés organométalliques à l’aide de diverses méthodes de chimie quantique. 1994. doi: 10.13097/archive-ouverte/unige:105893
Main files (1)
Thesis
accessLevelRestrictedaccessLevelPublic 07/26/2094
Identifiers
340views
1downloads

Technical informations

Creation06/26/2018 12:48:00 PM
First validation06/26/2018 12:48:00 PM
Update time03/15/2023 8:22:07 AM
Status update03/15/2023 8:22:07 AM
Last indexation01/29/2024 9:31:33 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack