en
Scientific article
Open access
French

Danse exotique, danse érotique. Perspectives géographiques sur la mise en scène du corps de l'Autre (XVIIIe-XXIe siècles)

Published inAnnales de géographie, vol. 660-661, no. 2, p. 129-158
Publication date2008
Abstract

La danse exotique, qui fascine les hommes occidentaux dès le XIXe siècle, s'inscrit dans le cadre d'une société coloniale et patriarcale. Elle possède une dimension plus ou moins explicitement érotique, consubstantielle à son exotisme. C'est dans cette logique que l'expression exotic dance en vient à désigner le strip-tease dans les années 1950 aux Etats- Unis. La danse exotique/érotique n'est pas que la manifestation secondaire de la colonisation : elle en est la métonymie, voire le vecteur. Le processus colonial est lié à la domination et à la mise à disposition du corps de l'autre, dont la danse exotique est une forme importante. Elle peut aussi être l'occasion pour la danseuse de transgresser les normes et de s'imposer à travers le rôle qui lui est donné.

Keywords
  • Altérité
  • Colonisation
  • Corps
  • Danse
  • Exotisme
  • Érotisme
  • Genre
  • Postcolonial
  • Strip-tease
  • Tahiti
Citation (ISO format)
STASZAK, Jean-François. Danse exotique, danse érotique. Perspectives géographiques sur la mise en scène du corps de l’Autre (XVIIIe-XXIe siècles). In: Annales de géographie, 2008, vol. 660-661, n° 2, p. 129–158. doi: 10.3917/ag.660.0129
Main files (1)
Article (Accepted version)
accessLevelPublic
Identifiers
ISSN of the journal0003-4010
1330views
644downloads

Technical informations

Creation10/14/2015 2:35:00 PM
First validation10/14/2015 2:35:00 PM
Update time03/14/2023 11:45:15 PM
Status update03/14/2023 11:45:14 PM
Last indexation01/16/2024 7:17:05 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack