en
Doctoral thesis
Open access
English

Artificial ferroelectric materials

ContributorsStucki, Nicolas
Defense date2008-02-20
Abstract

Dans ce travail, nous étudions les propriétés de superréseaux de PbTiO₃ et SrTiO₃. Pour des couches épaisses de chacun des constituants, le système se comporte comme prévu par notre modèle électrostatique, en trouvant un équilibre entre les propriétés ferro- et paraélectrique de ces derniers. Cependant, pour des couches très fines (de l'ordre de quelques cellules unités), le système a un comportement différent de celui des matériaux de départ et présente des caractéristiques typiques de ferroélectricité impropre. Grâce à des calculs "ab-initio" effectués par le groupe du Professeur Ghosez à l'Université de Liège, il est démontré que ce comportement est dû à un couplage d'instabilités aux interfaces des deux matériaux. L'état fondamental du système est en effet une combinaison subtile de distorsion ferroélectrique et de rotations des octaèdres d'oxygène de la maille pérovskite. Ce couplage, présent uniquement aux interfaces, guide les propriétés macroscopiques de ces superréseaux. On parle alors d'ingénierie d'interfaces.

fre
Keywords
  • Ferroelectric
  • Superlattices
  • Artificial
  • Improper
  • Dielectric constant
  • Antiferrodistortive
  • AFD
Research group
Citation (ISO format)
STUCKI, Nicolas. Artificial ferroelectric materials. 2008. doi: 10.13097/archive-ouverte/unige:531
Main files (1)
Thesis
accessLevelPublic
Identifiers
1394views
850downloads

Technical informations

Creation10/29/2008 11:49:20 AM
First validation10/29/2008 11:49:20 AM
Update time03/14/2023 2:59:02 PM
Status update03/14/2023 2:59:02 PM
Last indexation01/29/2024 6:38:30 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack