UNIGE document Doctoral Thesis
previous document  unige:531  next document
add to browser collection
Title

Artificial ferroelectric materials

Author
Director
Defense Thèse de doctorat : Univ. Genève, 2008 - Sc. 3954 - 2008/02/20
Abstract Dans ce travail, nous étudions les propriétés de superréseaux de PbTiO₃ et SrTiO₃. Pour des couches épaisses de chacun des constituants, le système se comporte comme prévu par notre modèle électrostatique, en trouvant un équilibre entre les propriétés ferro- et paraélectrique de ces derniers. Cependant, pour des couches très fines (de l'ordre de quelques cellules unités), le système a un comportement différent de celui des matériaux de départ et présente des caractéristiques typiques de ferroélectricité impropre. Grâce à des calculs "ab-initio" effectués par le groupe du Professeur Ghosez à l'Université de Liège, il est démontré que ce comportement est dû à un couplage d'instabilités aux interfaces des deux matériaux. L'état fondamental du système est en effet une combinaison subtile de distorsion ferroélectrique et de rotations des octaèdres d'oxygène de la maille pérovskite. Ce couplage, présent uniquement aux interfaces, guide les propriétés macroscopiques de ces superréseaux. On parle alors d'ingénierie d'interfaces.
Keywords FerroelectricSuperlatticesArtificialImproperDielectric constantAntiferrodistortiveAFD
Identifiers
URN: urn:nbn:ch:unige-5311
Note Contient un résumé en français de 2 p.
Full text
Thesis - public document Free access
Structures
Research group Groupe Triscone
Citation
(ISO format)
STUCKI, Nicolas. Artificial ferroelectric materials. Université de Genève. Thèse, 2008. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:531

933 hits

592 downloads

Update

Deposited on : 2008-10-29

Export document
Format :
Citation style :