en
Doctoral thesis
Open access
English

High pressure, quasi-hydrostaticity and multiprobes: instrumental development and studies of organic conductors and the LaAlO3/SrTiO3 interface

Defense date2009-07-03
Abstract

Cette thèse présente l'adaptation de la cellule de pression de type Bridgman à des milieux de pression liquide et l'utilisation de cette nouvelle cellule pour des mesures de transport sur des conducteurs organiques et une mesure multisonde permettant de varier quatre paramètres de contrôle sur l'interface LaAIO3/SrTiO3. Pour le composé organique (TMTTF)2BF4 le résultat principal est la découverte d'une résistivité quasi-linéaire en température à la pression où la phase onde de densité de spin est supprimée et qui est proche du maximum de la température critique supraconductrice. C'est une indication pour un point critique magnétique à cette pression. A pression ambiante l'interface a un très grand pouvoir thermoélectrique S ~ 100 µV/KT à 4 K et un très grand coefficient de Nernst v ~ 500 µV/KT dans l'état supraconducteur. La plus basse pression appliquée, 0.8 GPa, est suffisante pour supprimer la supraconductivité dans l'interface.

fre
Keywords
  • Haute pression
  • Quasi-hydrostaticité
  • Multi-sondes
  • Cellule Bridgman
  • Milieu de pression liquide
  • Conducteurs organiques
  • LaAlO3/SrTiO3 interface
Citation (ISO format)
RUETSCHI, Anna-Sabina. High pressure, quasi-hydrostaticity and multiprobes: instrumental development and studies of organic conductors and the LaAlO3/SrTiO3 interface. 2009. doi: 10.13097/archive-ouverte/unige:4040
Main files (1)
Thesis
accessLevelPublic
Identifiers
869views
874downloads

Technical informations

Creation10/26/2009 9:09:00 AM
First validation10/26/2009 9:09:00 AM
Update time03/14/2023 3:17:25 PM
Status update03/14/2023 3:17:25 PM
Last indexation01/29/2024 6:52:16 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack