UNIGE document Master
previous document  unige:23433  next document
add to browser collection
Title

Le lien entre le calcul mental et écrit chez les enfants de 8 et 11 ans

Author
Director
Denomination Maîtrise universitaire en psychologie
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2012
Abstract L’objet de la présente étude est d’investiguer le lien entre le calcul mental et le calcul écrit chez l’enfant. Plus précisément, nous nous demandons si les deux types de calculs requièrent les mêmes connaissances et font appel aux mêmes compétences cognitives. Les données de la littérature ont mis en évidence que le fait d’entraîner des adultes au calcul mental n’a pas d’effet sur les performances en calcul écrit. A l’inverse,un entraînement au calcul écrit améliore les performances en mental. L’existence de ce transfert montre que les deux types de calculs partagent des composantes communes. Cependant, le fait que le transfert soit unidirectionnel et non pas bidirectionnel montre que le calcul écrit possède des caractéristiques propres non entraînées lors d’exercice de calcul mental répété. La spécificité du calcul écrit résiderait dans l’application d’une procédure rigide apprise à l’école. L’objectif de notre étude est de vérifier si c’est bien cette spécificité qui conditionne l’unidirectionnalité du transfert. Afin de mettre à l’épreuve cette interprétation, nous nous sommes intéressées au phénomène de transfert chez les enfants de 5ème et 8ème primaire (respectivement 8 et 11 ans), chez lesquels nous supposons que les routines d’apprentissage ne sont pas encore appliquées de manière systématique. Nous avons proposé aux enfants un entraînement au calcul écrit et au calcul mental, afin de mettre en évidence un transfert bidirectionnel des compétences. Nous nous attendons à ce que les performances en calcul mental soient améliorées via un entraînement au calcul écrit et également à ce que les performances en calcul écrit soient améliorées via un entraînement au calcul mental. De plus, nous nous attendons à ce que l’effet du transfert soit plus important pour les enfants de 8 ans que pour ceux de 11 ans, puisque des procédures rigides ont plus de chances de s’être installées chez ces derniers. Cependant, nos résultats chez les enfants répliquent parfaitement le transfert unidirectionnel observé chez l’adulte et remettent donc en question l’hypothèse selon laquelle il était dû à la stricte application de routine rigide par l’adulte dans le cas du calcul écrit.
Full text
Master (431 Kb) - document accessible for UNIGE members only Limited access to UNIGE
Structures
Research group Psychologie du développement cognitif (DeCoPsy)
Citation
(ISO format)
MOURA, Liliane. Le lien entre le calcul mental et écrit chez les enfants de 8 et 11 ans. Université de Genève. Maîtrise, 2012. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:23433

260 hits

5 downloads

Update

Deposited on : 2012-10-18

Export document
Format :
Citation style :