UNIGE document Master
previous document  unige:23429  next document
add to browser collection
Title

La fonction réflexive chez les adolescents délinquants : intérêt d’un modèle qui intègre la mentalisation et la callosité émotionnelle

Author
Director
Denomination Maîtrise universitaire en psychologie
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2012
Abstract L’objectif principal de cette étude est de comparer les capacités de mentalisation d’adolescents délinquants avec des traits de callosité émotionnelle avec celles d’adolescents tout-venant. 91 adolescents de 12 à 18 ans ont été répartis en trois groupes : groupe délinquant avec des traits de callosité émotionnelle (N = 22), groupe contrôle avec symptomatologie externalisée (N = 43), groupe contrôle sans symptomatologie (N = 26). La mentalisation a été mesurée en évaluant l’empathie, la conscience émotionnelle, la dimension Soi/Autre de la fonction réflexive et la prise de perspective cognitive de l’autre. Les résultats montrent que les capacités de mentalisation des adolescents délinquants ont un profil spécifique : elles sont déficitaires dans les sphères impliquant les émotions de soi et d’autrui alors que la prise de perspective cognitive de l’autre reste intacte. D’autre part, les capacités de mentalisation prédisent le niveau de traits de callosité émotionnelle. Associées à ces traits, elles prédisent l’appartenance au groupe...
Full text
Master (297 Kb) - document accessible for UNIGE members only Limited access to UNIGE
Structures
Research group Unité de psychologie clinique de l'adolescence (UPCA)
Citation
(ISO format)
FRESCHARD, Leonor. La fonction réflexive chez les adolescents délinquants : intérêt d’un modèle qui intègre la mentalisation et la callosité émotionnelle. Université de Genève. Maîtrise, 2012. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:23429

391 hits

14 downloads

Update

Deposited on : 2012-10-17

Export document
Format :
Citation style :