en
Master
French

Pourquoi « chapeau », « château » et « chameau » sont-ils plus difficiles à mémoriser, mais plus faciles à produire ? Une approche intégrative du langage, de la mémoire et du vieillissement. Emphase sur le langage

Master program titleMaîtrise universitaire en psychologie
Defense date2012
Abstract

D'après la littérature, le voisinage phonologique (VPH) en production du langage aurait un effet facilitateur et en mémoire de travail (MdT) il serait inhibiteur. Cet effet disparaîtrait avec le vieillissement, surtout chez les personnes âgées de 70 ans et plus. C'est à l'aide d'une tâche de dénomination d'images chez une population d'adultes jeunes (20-35 ans), d'adultes âgés (60-70 ans) et d'adultes très âgés (71-93 ans) que nous avons voulu observer ces effets. Le présent travail traite essentiellement la partie du langage. Les stimuli linguistiques ont été minutieusement sélectionnés afin d'attribuer les effets observés au VPH. Nos résultats ont montré un effet inhibiteur du VPH chez les adultes jeunes, qui s'est traduit par des temps de production plus rapides et par plus de réponses correctes sur les mots ayant peu de voisins phonologiques. Une absence de l'effet du VPH a été observée dans les deux groupes de personnes âgées.

fre
Research group
Citation (ISO format)
MARQUES RIBEIRO, Patricia. Pourquoi « chapeau », « château » et « chameau » sont-ils plus difficiles à mémoriser, mais plus faciles à produire ? Une approche intégrative du langage, de la mémoire et du vieillissement. Emphase sur le langage. 2012.
Main files (1)
Master thesis
accessLevelPrivate
Identifiers
  • PID : unige:23395
251views
0downloads

Technical informations

Creation10/16/2012 2:26:00 PM
First validation10/16/2012 2:26:00 PM
Update time03/14/2023 5:42:47 PM
Status update03/14/2023 5:42:46 PM
Last indexation01/29/2024 7:34:12 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack