UNIGE document Master
previous document  unige:18693  next document
add to browser collection
Title

Liste Rouge et modélisation spatiale : Étude du degré de menace sur les espèces végétales en Suisse

Author
Directors
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2012
Abstract La biodiversité est aujourd'hui menacée par de nombreux facteurs aussi bien naturels qu'anthropiques. Les changements climatiques, la destruction et la dégradation des habitats naturels sont les principales causes de perte de biodiversité. La protection de la biodiversité, et donc des habitats naturels, est devenu un enjeu majeur du 21ème siècle et plusieurs outils sont a disposition des gouvernements pour mettre en œuvre des plans de conservation. Parmi ces outils, les Liste Rouges de l'UICN fournissent des critères d'évaluation de menace pesant sur les espèces animales et végétales. Ces critères permettent de classer les espèces dans des catégories de menace et ces dernières facilitent la mise en place de plans de conservation ciblés. Un des critères d'évaluation de la Liste Rouge de l'UICN propose d'utiliser la distribution géographique des espèces comme support d'évaluation du degré de menace. Afin de mesurer cette distribution géographique, nous utilisons dans cette étude les modèles de distribution des espèces. Actuellement, c'est un outil largement utilisé pour l'étude de la distribution spatiale des espèces animales et végétales. Ici, nous nous concentrons sur certaines espèces végétales représentant le territoire suisse et nous proposons de combiner les critères et catégories de l'UICN avec les modèles de distribution d'espèces afin d'évaluer le degré de menace pesant sur les espèces étudiées. Afin d'évaluer si cette combinaison est possible et fiable, nous avons testé quatre hypothèses autour desquelles ce mémoire est articulé. Les réponses à ces hypothèses sont les suivantes : • Hypothèse H1 : La précision spatiale des observations a un impact sur l'estimation de la zone d'occurrence et l'aire d'occupation. • Hypothèse H2 : L'estimation de la zone d'occurrence et de l'aire d'occupation est sensible aux changements d'utilisation du sol. • Hypothèse H3 : L'estimation de la zone d'occurrence et de l'aire d'occupation est sensible à la dynamique naturelle des populations. • Hypothèse H4 : L'estimation de la zone d'occurrence et de l'aire d'occupation est sensible aux changements de température. Grâce à des analyses statistiques et cartographiques, nous montrons que nous ne pouvons pas uniquement nous baser sur les modèles de distribution des espèces afin d'évaluer leur catégorie de menace, et qu'il est nécessaire d'avoir des informations complémentaires sur ces espèces afin d'évaluer correctement leur degré de menace. En fin d’analyse, sur la base de nos résultats, nous pouvons dire que les modèles de distribution d’espèces sont un outil très intéressant pour évaluer le degré de menace sur la biodiversité végétale, mais pour généraliser son utilisation, il est nécessaire de mener des recherches complémentaires afin d’optimiser leur fiabilité. De plus, l’échantillonnage sur le terrain reste et restera toujours indispensable afin d’avoir à disposition les informations les plus complètes et précises possibles.
Keywords SDMGRASPGAMListe RougeUICN
Full text
Master (16.9 MB) - document accessible for UNIGE members only Limited access to UNIGE
Structures
Research groups Envirospace Lab
ISE Pôle Sciences
ISE Biodiversité
Citation
(ISO format)
PITTET, Yann. Liste Rouge et modélisation spatiale : Étude du degré de menace sur les espèces végétales en Suisse. Université de Genève. Maîtrise, 2012. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:18693

327 hits

25 downloads

Update

Deposited on : 2012-03-06

Export document
Format :
Citation style :