UNIGE document Master
previous document  unige:17605  next document
add to browser collection
Title

Rôle des indices de désambiguïsation dans le traitement de structures linguistiques complexes : Les relatives objet

Author
Jaberg-Pache, Magali Sandra
Director
Denomination Maîtrise universitaire en logopédie
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2011
Abstract Selon les recherches réalisées dans différentes langues ayant un ordre Sujet-Verbe-Objet (SVO), les enfants montrent plus de difficultés à traiter les phrases relatives objet que les phrases relatives sujet, alors que les adultes sont ralentis. C’est dans l’identification des rôles thématiques (qui fait quoi à qui) que résiderait la difficulté. Le français présente la particularité, d’une part, de désambiguïser la phrase relative par l’alternance du pronom relatif qui/que et, d’autre part, de formuler les relatives objet avec l’inversion du sujet et du verbe (Montre-moi les lapins que regarde l’ours) (Objet Verbe Sujet) ou sans (Montre-moi les ânes que le cochon chasse) (Objet Sujet Verbe). Finalement, les marqueurs de l’accord du verbe (Montre-moi le lion que les ours salissent) pourraient aider à désambiguïser la relative. Notre étude s’inscrit dans le cadre d’une recherche inter-linguistique, en collaboration avec Maria-Teresa Guasti de l’Université de Milan. Elle se propose d’étudier les performances de 82 enfants francophones de 5, 7 et 9 ans, comprenant les 32 participants de l’expérience initiale, dans la compréhension des relatives sujet et objet en fonction des différents indices de désambiguïsation (complémenteur, ordre des mots et accord) pouvant permettre à l’enfant de traiter les phrases relatives objet avec moins de difficultés. La tâche utilisée consiste en la présentation auditive de phrases relatives sujet et objet associées à une image contenant trois référents. A chaque occurrence, il est demandé à l’enfant de choisir un référent parmi les trois, correspondant à son interprétation de la phrase. Le recours à un écran tactile permet de mesurer la précision des réponses des enfants ainsi que leurs temps de réponses. Les résultats de notre étude, en accord avec ceux obtenus dans différentes langues, révèlent une asymétrie dans la compréhension des relatives sujet et objet, en faveur des relatives sujet. Concernant le rôle des indices de désambiguïsation, il est à relever que nos résultats n’ont pas débouché sur des effets facilitateurs dus au complémenteur et à l’accord en nombre sur le verbe. Ces indices ne semblent pas permettre aux enfants de désambiguïser et de traiter plus facilement les phrases relatives objet. En revanche, l’indice de l’ordre des mots semble faciliter la compréhension des relatives objet suivant un ordre Objet Sujet Verbe, celles-ci étant mieux traitées que celles suivant un ordre Objet Verbe Sujet. Néanmoins, nos résultats mettent en relief le fait que les enfants âgés de 9 ans n’obtiennent encore que de faibles performances dans le traitement des RO en comparaison à celles de l’adulte.
Full text
Master (2.7 MB) - document accessible for UNIGE members only Limited access to UNIGE
Structures
Research group Psycholinguistique
Citation
(ISO format)
JABERG-PACHE, Magali Sandra. Rôle des indices de désambiguïsation dans le traitement de structures linguistiques complexes : Les relatives objet. Université de Genève. Maîtrise, 2011. https://archive-ouverte.unige.ch/unige:17605

298 hits

26 downloads

Update

Deposited on : 2011-11-28

Export document
Format :
Citation style :