en
Master
Open access
French

S’approprier et s’identifier à la terre : une étude de cas d’une “constellation” maasaï à partir des pratiques éco-touristiques autochtones (Nord tanzanien)

DirectorsHirt, Irène
Number of pages227
Master program titleMaîtrise en Géographie politique et culturelle
Defense date2023-12-05
Abstract

Comment définir le territoire maasaï ? C’est à cette question que ce mémoire tente de répondre. Pour cela, j'ai passé un accord avec l’association éco-touristique maasaï Future Warriors Project basée en Tanzanie : en échange de divers travaux manuels et photographiques pour elle, j'ai accédé à son réseau communautaire, pour y effectuer ma recherche. Située au nord de la Tanzanie, cette association fait du territoire maasaï le lieu des visites des touristes: elle fait découvrir aux voyageur.euses les lieux appropriés, délimités, habités par la communauté qui la constitue pour montrer les représentations et pratiques qui relient ses membres à la terre et aux autres êtres vivants. Le territoire maasaï résulte de l’inscription spatiale de relations physiques et symboliques de ses habitant.es. Elles sont rendues nécessaires pour diminuer le poids de deux types de contraintes. Les premières sont politiques: l’État tanzanien invisibilise ce peuple pour faire d’une nature idéalement “vierge” et “sauvage” un outil de nationalisation des peuples qui le composent. Les secondes sont climatiques, cette région subissant des chaleurs annuelles intenses.

Sur la base de ces deux contraintes, ce mémoire propose quatre pistes complémentaires pour comprendre comment les Maasaï de cette communauté définissent leur territoire dans le cadre de leur offre éco-touristique, et pour diminuer ces contraintes. En premier lieu, les êtres humains construisent une relation d’interdépendance entre eux: la complémentarité des genres et des activités structure leur appropriation de l’espace. En deuxième lieu, cette relation est étendue aux ruminants domestiqués (chèvres, vaches, ânes), dont les besoins vitaux délimitent le territoire maasaï et ancrent spatialement leur capacité à s’identifier entre eux. En troisième lieu, l’État tanzanien encourage un ensemble de représentations et de pratiques qui malmènent celles des Maasaï et qui les force, en dernier lieu, à les renouveler pour protéger et durabiliser leur relation à la terre sur laquelle iels vivent. Les méthodes ethnographiques (entretiens semi-directifs et informels, observation participante) et la recherche documentaire ont été utilisées pour collecter les données nécessaires pour appréhender chacun de ces axes.

fre
Keywords
  • Essentialisme stratégique
  • Authenticité
  • Maasaï
  • Tanzanie
  • Constellation
  • Territoire
  • Postcolonial
  • Peuples autochtones
Citation (ISO format)
BONNARD, Antonin Luc Yann. S’approprier et s’identifier à la terre : une étude de cas d’une “constellation” maasaï à partir des pratiques éco-touristiques autochtones (Nord tanzanien). 2023.
Main files (1)
Master thesis
accessLevelPublic
Identifiers
  • PID : unige:173902
52views
28downloads

Technical informations

Creation12/20/2023 3:10:04 PM
First validation12/21/2023 8:19:30 AM
Update time12/21/2023 8:19:30 AM
Status update12/21/2023 8:19:30 AM
Last indexation02/29/2024 3:44:04 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack