en
Doctoral thesis
Open access
French

Pour une étude historico-sémantique de l’influence du lexique philosophique cartésien sur la langue française au XVIIe siècle : fantaisie et imagination

ContributorsPenn, Catherine
Number of pages668
Imprimatur date2023
Defense date2023
Abstract

Les études menées par l’équipe de l’Istituto per il Lessico Intellettuale Europeo e la Storia delle Idee ont montré que le lexique philosophique de Descartes a contribué à élargir l’aire sémantique du substantif «esprit» dans la langue française du XVIIe et du XVIIIe siècle. Sur la base de ces travaux et des recherches de l’équipe du Vocabulaire Européen des Philosophies, rédigé sous la direction de Barbara Cassin, nous nous proposons de vérifier si ce même lexique a eu un quelconque impact sur deux autres unités lexicales, «fantaisie» et «imagination». En proposant un modèle du siège de la pensée humaine qui rompt avec les théories aristotéliciennes des écoles, Descartes modifie les concepts d’anima et de mens, tout en attribuant également un nouveau statut à la faculté imaginative : d’indispensable qu’elle était dans la tradition précédente, elle devient, dans le système de pensée du philosophe, une faculté certes encore utile, mais qu’il faut placer sous la surveillance constante de l’«entendement». Face au changement de paradigme culturel qu’amènent avec eux les traités et les lettres de Descartes, publiés à une époque où la langue française est progressivement régulée, stabilisée, homogénéisée et instituée en tant que langue d’État par les trois premiers dictionnaires monolingues (qui paraissent entre 1680 et 1694), il nous a semblé intéressant de conduire une étude historico-sémantique consacrée à l’influence du lexique de Descartes sur la langue française du XVIIe siècle. Nous partons de l’hypothèse que la constitution de ce lexique philosophique a pu contribuer à la progressive différenciation sémantique de «fantaisie» et d’«imagination», une différenciation qui n’adviendrait qu’au XVIIIe siècle d’après une étude menée par Gérard Gorcy dans les années 1980. Le cœur de notre enquête consiste en une analyse textuelle systématique des occurrences des unités «fantaisie» et «imagination» et de leurs séries lexicales respectives dans les textes de Descartes écrits en français ou traduits en français sous sa supervision (qui paraissent entre 1637 et 1649), et dans la première édition des lettres du philosophe, publiée après sa mort par Claude Clerselier (entre 1657 et 1667). Nous comparons ensuite l’emploi que Descartes fait des unités avec leurs occurrences dans les premières éditions de deux ouvrages qui contribuèrent à diffuser certains éléments de la philosophie cartésienne à grande échelle : la Grammaire et la Logique de Port-Royal (1660 et 1662). Cette analyse textuelle est encadrée par une étude minutieuse des traitements et des emplois des unités étudiées dans les dictionnaires bilingues du début du XVIIe siècle, et dans les dictionnaires monolingues français de la fin du siècle. La recherche dans les textes lexicographiques vise à reconstruire approximativement, grâce à la comparaison des sources, l’aire sémantique des unités étudiées, et à identifier les traces éventuelles d’une influence cartésienne sur les représentations fournies.

fre
Keywords
  • Sémantique historique
  • Lexique philosophique
  • Cartésianisme
  • Influence
  • Langue française du XVIIe siècle
  • Fantaisie
  • Imagination
Citation (ISO format)
PENN, Catherine. Pour une étude historico-sémantique de l’influence du lexique philosophique cartésien sur la langue française au XVIIe siècle : fantaisie et imagination. 2023. doi: 10.13097/archive-ouverte/unige:170756
Main files (1)
Thesis
accessLevelPublic
Secondary files (1)
Identifiers
54views
17downloads

Technical informations

Creation08/20/2023 11:18:26 AM
First validation08/21/2023 11:46:24 AM
Update time08/21/2023 11:46:24 AM
Status update08/21/2023 11:46:24 AM
Last indexation02/01/2024 10:33:10 AM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack