en
Doctoral thesis
Open access
English

De la microflore intestinale aux maladies hépatiques

ContributorsCunningham, Sophie
Defense date2011-01-21
Abstract

Les hépatopathies alcoolique et non-alcoolique sont responsables d'une importante morbidité et mortalité. L'absence d'un traitement efficace prouvé pour ces maladies découle d'une compréhension imparfaite de leur pathogenèse. Les mécanismes physiopathologiques menant à ces hépatopathies sont l'objet d'intenses recherches expérimentales et cliniques. Dans ce contexte, un concept ayant évolué depuis plus d'un siècle a abouti, récemment, à une approche révolutionnaire du problème. Ce travail examine l'assertion fascinante que des altérations dans la composition de la flore microbienne intestinale, engendrées par l'alcool et/ou un régime riche en graisses, jouent un rôle déterminant dans l'apparition et la progression de ces affections. Une microflore « dysbiotique » répand un nombre accru d'endotoxines qui, lorsque la perméabilité intestinale est augmentée, atteignent le foie où elles activent les cellules de Kupffer, engendrant une cascade nécro-inflammatoires lésant le tissu hépatique. Cette théorie, permettant l'identification de nouvelles cibles thérapeutiques, offre la possibilité de développer de nouvelles thérapies pour ces hépatopathies.

fre
Keywords
  • Gut microbiota
  • Intestinal permeability
  • Endotoxins
  • Endotoxemia
  • Kupffer cells
  • TNF-alpha
  • Alcoholic liver disease
  • Non-alcoholic liver disease
  • Probiotics
  • Prebiotics
  • Synbiotics
Citation (ISO format)
CUNNINGHAM, Sophie. De la microflore intestinale aux maladies hépatiques. 2011. doi: 10.13097/archive-ouverte/unige:14865
Main files (1)
Thesis
accessLevelPublic
Identifiers
738views
640downloads

Technical informations

Creation02/28/2011 9:49:00 PM
First validation02/28/2011 9:49:00 PM
Update time03/14/2023 4:14:43 PM
Status update03/14/2023 4:14:43 PM
Last indexation01/29/2024 7:08:40 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack