en
Master
Open access
Italian

Il mistilinguismo di Giancarlo De Cataldo : Analisi sociolinguistica di “Romanzo Criminale” e della sua traduzione francese

ContributorsOlivieri, Lucrezia
Master program titleMaîtrise universitaire en Traduction : mention Traduction spécialisée
Defense date2019
Abstract

« Romanzo Criminale » de Giancarlo De Cataldo est un roman historique ‘néo-néoréaliste' qui représente de façon métaphorique les agissements de la ‘Banda della Magliana', une organisation criminelle active à Rome pendant les années de plomb (1978-1992). Sa nature protéiforme s'épouse parfaitement avec la prose ‘mistilingue' de l'auteur, qui superpose ‘l'italien néo-standard', le ‘romanesco' et une variété mixte qui s'ouvre à l'oralité grâce à la technique du discours indirect libre. À travers une approche qualitative, ce travail propose une analyse sociolinguistique du roman qui démontre que ses intentions de vraisemblance et d'ironie tragicomique se réalisent grâce à cette langue hybride. Le dernier chapitre analyse la traduction française de l'oeuvre sous un profil sociolinguistique plutôt que traductologique. Il en résulte que les stratégies mises en oeuvre par les traducteurs pour restituer ce pastiche linguistique passent par le glissement d'un axe de variation à un autre, comme le recours à l'argot pour exprimer les variétés basses du ‘romanesco'.

fre
Keywords
  • Littérature italienne
  • analyse sociolinguistique
  • traduction littéraire
  • De Cataldo
  • dialecte
  • romanesco
  • italien
  • français
  • plurilinguisme
Citation (ISO format)
OLIVIERI, Lucrezia. Il mistilinguismo di Giancarlo De Cataldo : Analisi sociolinguistica di “Romanzo Criminale” e della sua traduzione francese. 2019.
Main files (1)
Master thesis
accessLevelPublic
Identifiers
  • PID : unige:126288
461views
717downloads

Technical informations

Creation11/07/2019 4:36:00 PM
First validation11/07/2019 4:36:00 PM
Update time03/15/2023 6:21:58 PM
Status update03/15/2023 6:21:58 PM
Last indexation01/29/2024 10:03:31 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack