en
Scientific article
French

Etude de l'activité antifongique in vitro d'une suspension à base de nystatine destinée aux soins de bouche de patients cancéreux = Potency assay in vitro of fungistatical preparations with nystatin for mouthcare of cancer patients

Published inJournal de pharmacie clinique, vol. 13, p. 20-26
Publication date1994
Abstract

Le muguet est une affection fréquente chez les patients cancéreux. Elle influence négativement la qualité de vie du patient en rendant difficile l'acte de manger et de parler. Une suspension pour les soins de bouche, à base de nystatine et vitamines, est utilisée dans nos hôpitaux sous le nom de « suspension CESCO »: elle a donné des résultats cliniquement intéressants en prévenant ou en diminuant l'infection mycosique. Dans ce travail sont rapportés les résultats d'une étude de l'activité antifongique in vitro de notre préparation. Des échantillons de cette suspension ont été stockés à 4 °C pendant un mois durant lequel l'activité antifongique sur Candida albicans et Saccharomyces cerevisiae a été testée une fois par semaine après dissolution dans du diméthylformamide (DMF). Étonnamment, l'activité de la suspension augmente pendant les deux premières semaines de stockage. Pendant cette période, on a également noté que l'activité d'une concentration de 100 UI/ml était supérieure à celle de 180 UI/ml. Nous émettons l'hypothèse que les différentes vitamines présentes dans la suspension agissent soit en neutralisant la nystatine (vitamines B 1 , B2, B6 et C), soit, au contraire, en protégeant l'antibiotique d'une oxydation (vitamines A, C et E). Ces vitamines se dégradent à des vitesses différentes, ce qui induit les variations au niveau de l'activité antifongique de la nystatine. Toutefois, ces variations d'activité restent de faible amplitude jusqu'à 21 jours de stockage. En pratique, les suspensions aqueuses utilisées ne contiennent gu'une faible fraction de nystatine dissoute. Testés in vitro, sans solubilisation par le DMF, tous les échantillons de la suspension ont manifesté une activité fongistatique similaire à l'égard de Candida albicans. L'action fongicide est faible, mais elle augmente lors de contacts répétés entre les levures et la suspension (ce qui éguivaudrait à prolonger le temps de contact). Ces résultats semblent çonfirmer l'observation clinique qu'un rinçage fréquent et régulier de la cavité buccale est efficace dans la prévention du muguet. Une formule galénique permettant de prolonger le contact entre la nystatine et les muqueuses pourrait apporter un bénéfice supplémentaire.

Keywords
  • Nystatine
  • Muguet
  • Candida albicans
  • Soins de bouche
  • Soins palliatifs
  • Cancer
  • Nystatin
  • Thrush
  • Mouthwashes
  • Palliative care
  • Cancer care
Citation (ISO format)
FAVET, Jocelyne Louise, ZELGER, Georges L. Etude de l’activité antifongique in vitro d’une suspension à base de nystatine destinée aux soins de bouche de patients cancéreux = Potency assay in vitro of fungistatical preparations with nystatin for mouthcare of cancer patients. In: Journal de pharmacie clinique, 1994, vol. 13, p. 20–26.
Main files (1)
Article (Published version)
accessLevelRestricted
Identifiers
  • PID : unige:121021
ISSN of the journal0291-1981
418views
0downloads

Technical informations

Creation07/19/2019 3:11:00 PM
First validation07/19/2019 3:11:00 PM
Update time03/15/2023 5:48:09 PM
Status update03/15/2023 5:48:09 PM
Last indexation01/17/2024 5:55:08 AM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack