en
Doctoral thesis
Open access
French

L'Organisation mondiale de la santé (OMS), les politiques de développement sanitaire et leur mise en oeuvre en Afrique centrale entre 1956 et 2000

Defense date2019-05-27
Abstract

L'OMS voit le jour le 7 avril 1948, dans le but d'"affranchir de la maladie" les peuples en leur permettant de "jouir d'une meilleure santé". Elle se positionne rapidement comme la plus importante institution sanitaire du monde, et entreprend de mener ses actions en faveur de l'accompagnement et de l'encadrement des États en matière de santé. Le 22 août 1956, l'Organisation s'installe officiellement à Brazzaville et met en oeuvre ses premières interventions en Afrique centrale. Celles-ci vont progressivement se renforcer dans les années 1980 et visent à remédier à une situation sanitaire précaire aggravée par le sous-financement étatique des services de santé nationaux. Ce travail analyse le rôle de l'OMS dans les progrès sanitaires réalisés par les pays de l'Afrique centrale entre 1956 et 2000, en étudiant les politiques d'hygiène, de formation des personnels de santé et les campagnes d'éradication des maladies. Nous nous interrogeons toutefois sur les effets potentiellement déstructurants de ces politiques pour les pays de l'Afrique centrale tant d'un point de vue politique (affaiblissement des États) que social. La question de la réception de ces mesures de l'OMS par les gouvernements comme par les populations constitue donc, un élément important de ce travail.

fre
Citation (ISO format)
AYANGMA BONOHO, Simplice. L’Organisation mondiale de la santé (OMS), les politiques de développement sanitaire et leur mise en oeuvre en Afrique centrale entre 1956 et 2000. 2019. doi: 10.13097/archive-ouverte/unige:119696
Main files (1)
Thesis
accessLevelPublic
Identifiers
936views
126downloads

Technical informations

Creation06/17/2019 11:03:00 AM
First validation06/17/2019 11:03:00 AM
Update time03/15/2023 5:25:30 PM
Status update03/15/2023 5:25:29 PM
Last indexation01/29/2024 9:51:21 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack