UNIGE document Maîtrise d'études avancées
previous document  unige:11925  next document
add to browser collection
Title

Prise en charge du calcul chez un enfant ancien grand prématuré avec un syndrome de Turner : approche par drill et conceptuelle

Author
Dussuet, Yann
Directors
Noël, Marie-Pascale
Denomination MAS en neuropsychologie clinique
Defense Maîtrise d'études avancées : Univ. Genève, 2010
Abstract Ce document présente la démarche suivie dans le cadre d'une prise en charge des difficultés de calculs d'une fillette (9 ;6 ans, 3ème primaire) connue pour des antécédents de grande prématurité (moins de 32 semaines, ELBW) ainsi que pour une anomalie génétique (45 XO). Lors du bilan initial, conformément aux informations anamnestiques, l'enfant manifeste certaines difficultés au niveau de l'acquisition de compétences arithmétiques de base fonctionnelle. Ces difficultés s'observent dans un contexte de difficultés cognitives multiples (notamment faiblesses en mémoires à court terme et mémoire de travail et des fonctions attentionnelles). Les antécédents médicaux ainsi que le profil de l'enfant évoquent un risque de développer une dyscalculie. Une prise en charge visant le développement d'un réseau de faits arithmétiques additifs et soustractifs facilement disponibles a été donc proposée. Cette prise en charge présente l'intérêt de proposer deux techniques d'apprentissage permettant de développer des représentations numériques harmonieuses. Pour cela, une période d'apprentissage par drill (apprentissage par coeur), puis une période d'apprentissage à travers une technique impliquant une réflexion sur le sens des faits arithmétiques sont proposées dans un design ABACA (Wilson, 1997), où A correspond aux lignes de base, B au drill et C à l'apprentissage conceptuel. Des lignes de base cible, contrôle et transfert sont proposée à chaque temps A. Différentes hypothèses sont formulées. Un progrès significatif pour les lignes de base ciblées par l'apprentissage sont attendus, à l'inverse des lignes de base contrôle (ex. fluences verbales). Deuxièmement, on s'attend à un transfert à des tâches plus complexes impliquant des faits arithmétiques (calculs complexes, problèmes arithmétiques). Troisièmement, un apprentissage limité aux items étudiés est attendu après la thérapie drill, tandis que la thérapie conceptuelle doit permettre un progrès moins spécifique aux items étudiés. Les résultats ont permis de vérifier la première hypothèse, mais pas l'hypothèse 2 (probable manque de sensibilité des épreuves) ni 3. Pour cette dernière, les données tendent à montrer que l'enfant a réagi favorablement aux deux types de traitements, mais différemment. Le drill favoriserait un mode de réponse plus rapide non spécifique aux items travaillés, tandis que la thérapie conceptuelle favoriserait des réponses plus précises.
Stable URL https://archive-ouverte.unige.ch/unige:11925
Full text
Master (310 Kb) - private document Private access
Structures

245 hits

0 download

Update

Deposited on : 2010-09-27

Export document
Format :
Citation style :