en
Scientific article
Open access
French

Rapport préliminaire sur le tumulus de Mariamont (Versoix)

ContributorsCorboud, Pierre
Published inGenava, vol. N.s., t. 23, p. 19-53
Publication date1975
Abstract

En mars 1973, le Service cantonal d'archéologie de Genève fait entreprendre des fouilles dan les Bois de Marcagnou, commune de Versoix. Un petit tumulus, situé non loin du camp retranché de Mariamont étudié par Louis Blondel en 1941, risquait d'être détruit par des fouilles clandestines. L'étude complète du site prit fin en août 1974 ; elle se déroula au long de trois campagnes. L'analyse des structures découvertes a montré quelles furent, au cours des siècles, les différentes phases de construction et de dégradation du monument. Sur un sol préalablement dégagé et aplani ont été disposés deux alignements de blocs de pierres. Ces alignements, de longueur inégales, forment un «L» majuscule d'environ 3 x 5 m. Un dallage de galets, soigneusement appareillés, a alors été placé sur la surface du sol. C'est sur ce dallage qu'a pu être pratiqué une inhumation, dont hélas nous n'avons retrouvé aucune trace. Un monticule d'argile et de pierres mélangées d'une épaisseur de moins d'un mètre a été érigé sur le dallage de galets. A la périphérie du tertre ainsi construit, nous avons observé des traces de charbons et de rubéfaction du sol, dues probablement à un foyer. Au sud du dallage et des alignements a été déposée une nouvelle couche de cailloux jointifs entre eux. Ce dispositif, plus limité et postérieur à la construction principale, demeure d'une interprétation difficile. Finalement toute la surface du tumulus a été recouverte d'une couverture de pierres et galets récoltés dans la région. Lors de sa découverte le monument avait subi une certaine érosion ; en outre des sédiments fins et l'humus de forêt le dissimulaient partiellement. La datation du site nous est donnée à la fois par les quelques tessons érodés de céramique récoltés et par les comparaisons possibles avec des tumulus semblables, notamment dans le Jura français. Nous pouvons ainsi considérer que le tumulus de Mariamont appartient à la fin du Bronze final ou au début de la période de Hallstatt. Cela nous fixe une marge chronologique allant de 800 à 600 ans av. J.-C. Nous renonçons pour l'instant à proposer une classification plus précise. En définitive l'on peut dire que malgré la pauvreté du matériel récolté, le tumulus de Mariamont présente de l'intérêt d'une part à cause de ses structures et d'autre part parce qu'il marquerait la pointe la plus occidentale du groupe des tumulus de cette époque, dans le Plateau suisse et au pied sud du Jura.

Keywords
  • Tumulus
  • Versoix
  • Suisse
  • Genève (canton)
  • Archéologie préhistorique
  • Age du bronze
Citation (ISO format)
CORBOUD, Pierre. Rapport préliminaire sur le tumulus de Mariamont (Versoix). In: Genava, 1975, vol. N.s., t. 23, p. 19–53.
Main files (1)
Article (Published version)
Identifiers
  • PID : unige:103178
ISSN of the journal0072-0585
1131views
262downloads

Technical informations

Creation03/23/2018 11:55:00 AM
First validation03/23/2018 11:55:00 AM
Update time03/15/2023 8:00:54 AM
Status update03/15/2023 8:00:54 AM
Last indexation02/12/2024 12:50:18 PM
All rights reserved by Archive ouverte UNIGE and the University of GenevaunigeBlack