UNIGE document Scientific Article
previous document  unige:14976  next document
add to browser collection
Title

Les différenciations génétiques des populations humaines révélées par le chromosome Y correspondent étroitement à leurs apparentements linguistiques

Author
Published in Bulletin du Centre genevois d'anthropologie. 1995, vol. 5, p. 82-85
Abstract Dans le génome humain, il y a deux régions qui se distinguent du reste parce qu'elles ne subissent pas de recombinaison, et sont héritées uniquement par un sexe : l'ADN mitochondrial (ADNmt), qui ne recombine pas et est transmis maternellement, et le chromosome Y, transmis paternellement, et qui, dans sa plus grande partie, ne recombine pas non plus. Dans de telles portions du génome, il est possible de retracer directement, de fille en mère pour l'ADNmt, ou de fîls en père, pour le chromosome Y, l'origine et la transmission d'une mutation. L'absence de recombinaison qui caractérise ces régions génomiques les a rendues très attractives pour l'étude de la variabilité génétique humaine. En effet, les modèles de différenciation des populations, qui dérivent des modèles d'évolution de leurs gènes, sont fortement simplifïés en l'absence de recombinaison. Si notre étude confirme, encore une fois, la relation étroite entre histoire génétique et histoire linguistique des populations humaines, elle montre par ailleurs la nécessité des comparaisons entre différents systèmes génétiques pour inférer ou tester des hypothèses précises sur l'histoire du peuplement humain.
Keywords Génétique humaineADNLinguistiquePeuplement humain
Stable URL http://archive-ouverte.unige.ch/unige:14976
Full text
Article (Published version) (234 Kb) - public document Free access
Structures
Research group Unité d’anthropologie

295 hits

114 downloads

Update

Deposited on : 2011-04-14

Export document
Format :
Citation style :