UNIGE document Master
previous document  unige:13219  next document
add to browser collection
Title

Le trouble de la personnalité borderline et ses facteurs environnementaux, génétiques et épigénétiques: possible effet des abus sexuels sur la méthylation du brain-derived neurotrophic factor dans une population borderline

Author
Hoeppli, Marie-Eve
Director
Denomination Maîtrise universitaire interdisciplinaire en neurosciences
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2010
Abstract Le trouble de la personnalité Borderline (BDL) est un trouble du groupe B des troubles de la personnalité (axe II du DSM-IV). Il est caractérisé notamment par des traits d'impulsivité – agressivité, une instabilité de l'humeur, une difficulté à gérer les émotions négatives, des comportements autodommageables, un trouble de l'identité et de nombreuses comorbidités, telles que des troubles dépressifs, bipolaires, des abus de substance ou des troubles des comportements alimentaires. Récemment des études ont démontré que des facteurs environnementaux, génétiques et épigénétiques peuvent être liés au déclenchement et au maintien du trouble. Nous nous intéresserons ici particulièrement à l'association entre les abus sexuels subis dans l'enfance et la méthylation du Brain-Derived Neurotrophic Factor (BDNF). Notre étude comporte une partie clinique, durant laquelle les données ont été recueillies par quatre autoquestionnaires et un hétéroquestionnaire, et une partie de biologie moléculaire, comprenant des analyses génétiques et épigénétiques de BDNF, incluant quatre SNPs, un microsatellite et 2 îlots CpG. Notre hypothèse génétique suppose que certains génotypes créent une vulnérabilité pour le développement de la maladie. Notre étude a permis de mettre en évidence non seulement des facteurs de risque, mais également des facteurs de protection. Du point de vue épigénétique, nous avons mis en évidence un lien clair entre le taux de méthylation et la présence d'un abus sexuel dans l'enfance, même si ce lien ne va pas dans le sens postulé au départ. De plus, chez les victimes d'abus sexuels dans l'enfance, le taux de méthylation augmente avec l'amélioration des symptômes dépressifs, mesurés au Beck Depression Inventory. Malgré des limitations importantes et le fait qu'il s'agisse ici de résultats préliminaires, notre étude montre clairement que la méthylation est un processus dynamique qui semble jouer un rôle dans le développement et l'évolution de la maladie.
Stable URL http://archive-ouverte.unige.ch/unige:13219
Full text
Master (744 Kb) - public document Free access
Structures
Research group Génétique psychiatrique (4)

1191 hits

982 downloads

Update

Deposited on : 2011-01-19

Export document
Format :
Citation style :