UNIGE document Master
previous document  unige:12696  next document
add to browser collection
Title

Souvenirs involontaires, capacités d'inhibition, et réactions suite au traumatisme

Author
Gusset, Heidi
Director
Denomination Maîtrise universitaire en psychologie, Orientations psychologie clinique et psychologie affective
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2010
Abstract Les souvenirs involontaires traumatiques, appelés communément reviviscences, constituent un élément central dans le diagnostic de l'Etat de Stress Post-Traumatique (ESPT). Cependant, les souvenirs involontaires surviennent également au quotidien au sein de la population générale mais sont toutefois vécus avec moins de sévérité (Bywaters, Andrade, & Turpin, 2004). Par ailleurs, certaines études ont établi un lien entre les capacités d'inhibition (e.g. la résistance à l'interférence proactive) et les souvenirs involontaires; de même, elles ont pu démontrer leurs influences sur la symptomatologie de l'ESPT (Verword & Wessel, 2007; Verword, Wessel & de Jong, 2008). Ainsi, cette recherche s'attache à étudier la variabilité des réponses post-traumatiques, et plus particulièrement celle des symptômes de reviviscences constatée au sein d'une population tout-venant. Contrairement à nos prédictions, les résultats d'analyses de régression indiquent que de bonnes capacités de résistance à l'interférence proactive engendrent une fréquence élevée de souvenirs involontaires (de toute valence émotionnelle). Ces mêmes analyses montrent que la présence de souvenirs involontaires fréquents de type négatif contribue à la sévérité des symptômes de reviviscences de l'ESPT (les indices de dépression et d'anxiété étant pris en compte). De plus, l'exploration de liens entre les symptômes de reviviscences et les difficultés d'inhibition ne permet pas de confirmer nos hypothèses. Finalement, il est notoire de constater qu'une fréquence élevée de souvenirs involontaires négatifs conduit à une augmentation de la symptomatologie dépressive. En conséquence, cette étude ouvre un champ d'exploration sur le continuum des réactions consécutives à un traumatisme. Toutefois, des recherches futures devront éclaircir les zones d'ombres subsistantes quant aux liens entretenus entre les souvenirs involontaires, les capacités d'inhibition et les reviviscences suite à un traumatisme.
Stable URL http://archive-ouverte.unige.ch/unige:12696
Full text
Master (1 MB) - document accessible for UNIGE members only Limited access to UNIGE
Structures
Research group Unité de psychopathologie et neuropsychologie cognitive (UPNC)

256 hits

3 downloads

Update

Deposited on : 2010-11-30

Export document
Format :
Citation style :