UNIGE document Master
previous document  unige:12007  next document
add to browser collection
Title

L'arbre de connaissances comme outil de différenciation: un moyen pour favoriser l'implication des élèves en classe ?

Authors
Richard, Justine
Geiger, Emilie
Director
Denomination Licence mention enseignement
Defense Maîtrise : Univ. Genève, 2010
Abstract Aujourd'hui, il est courant d'entendre les enseignants se plaindre que leurs élèves sont démotivés et ne s'investissent pas, ou du moins pas autant qu'ils le voudraient, dans les apprentissages scolaires. L'acte d'apprendre est un processus complexe qui nécessite la mobilisation d'une énergie importante de la part des élèves. Ainsi, l'implication joue un rôle de premier plan dans les apprentissages de l'élève. Celle-ci peut être considérée comme une manifestation directe de la motivation. Par conséquent, pour comprendre les raisons qui poussent un élève à s'impliquer ou non dans une activité, l'enseignant doit avant tout évaluer sa motivation. A travers notre recherche, nous mettons en avant que la motivation est une caractéristique individuelle, susceptible de varier d'un élève à l'autre et de se modifier au gré des situations d'apprentissage. Ainsi, le lecteur comprendra que pour impliquer tous les élèves, il est essentiel de tenir compte des différences interindividuelles. Pour prendre en compte ces différences, la différenciation pédagogique semble être une solution. C'est pourquoi nous nous sommes intéressées aux arbres de connaissances, dispositif de différenciation qui est au coeur de notre recherche. Nous pensons qu'ils sont un bon moyen pour prendre en compte les différences entre élèves. Ainsi, à travers notre recherche, nous avons tenté de répondre à la question suivante : dans quelle mesure la mise en oeuvre des arbres de connaissances permet-elle de favoriser l'implication de chaque élève ? Le dispositif des arbres de connaissances permet de prendre en compte les différences entre élèves de par le fait qu'il tient compte des compétences de chacun et, surtout, qu'il les valorise. Par ailleurs, il permet aussi aux élèves de gérer eux-mêmes leurs apprentissages. Ainsi, la classe deviendrait une communauté d'apprenants et le climat de classe serait alors axé sur la coopération : chaque élève se sentirait intégré et respecté. En ce sens, l'on peut supposer que les élèves s'impliqueraient davantage avec l'utilisation d'un tel système. Pour réaliser cette enquête, nous nous sommes rendues dans une classe employant le dispositif des arbres de connaissances afin d'interroger des élèves (5P-6P) et de recueillir leur avis et leurs représentations sur le système. Souhaitant savoir si les arbres de connaissances ont des effets sur tous les élèves, nous avons interrogé des élèves en réussite scolaire et des élèves rencontrant des difficultés. Ce type de récolte de données nous a alors permis de réaliser une analyse qualitative. En ce qui concerne les résultats, nous pouvons dire que le dispositif des arbres de connaissances a de nombreux effets positifs sur plusieurs composantes et, ce, pour la majorité des élèves. Nous avons donc pu constater que le système semble favoriser leur implication puisqu'il maintient l'investissement de certains qui s'engagent déjà ordinairement et favorise l'implication de ceux qui ne s'investissent généralement pas. Toutefois, pour une minorité, le dispositif n'a pas de tels effets. Ces élèves « fonctionnant moins bien » ne s'impliquent pas plus qu'habituellement.
Stable URL http://archive-ouverte.unige.ch/unige:12007
Full text
Master (2.3 MB) - public document Free access
Structures
Research group Unité de recherche et d'intervention

271 hits

310 downloads

Update

Deposited on : 2010-10-04

Export document
Format :
Citation style :