UNIGE document Maîtrise d'études avancées
previous document  unige:11936  next document
add to browser collection
Title

Prise en charge rééducative d'une activité complexe de la vie quotidienne chez un patient atteint d'une affection neurodégénérative débutante

Author
Salvia, Federica
Director
Denomination MAS en neuropsychologie clinique
Defense Maîtrise d'études avancées : Univ. Genève, 2010
Abstract Chez les patients atteints d'une maladie neurodégénérative débutante, le déclin cognitif entraîne souvent une diminution des capacités fonctionnelles, se manifestant par l'abandon de plusieurs activités de la vie quotidienne, ainsi que par l'apparition d'une apathie. Cette inactivité se répercutant sur le bien-être du patient et de ses proches, il est très important de la prendre en charge de manière adéquate. Dans ce contexte, ce travail visait la réinstauration d'une activité de la vie quotidienne, la cuisine, chez un patient, C.G., atteint d'une affection neurodégénérative débutante et présentant des troubles exécutifs importants influençant ses capacités fonctionnelles. Concrètement, nous avons utilisé une version adaptée de la méthode du Goal Management Training (GMT, Levine et al., 2000), afin d'améliorer les capacités de planification du patient, dans le but d'améliorer ses performances en situation de cuisine et favoriser ainsi sa prise d'initiative dans ce domaine, en diminuant son apathie et en augmentant son estime de soi. La prise en charge s'est composée de deux phases. La première phase visait l'implémentation des étapes du GMT, d'abord par des exercices papier-crayon et ensuite en situation de cuisine, par la réalisation de recettes connues ou nouvelles. Ensuite, durant la deuxième phase, nous nous sommes focalisés davantage sur la réalisation de recettes familières, en adaptant la prise en charge aux difficultés du patient. Les résultats ont montré une amélioration à court terme des performances de cuisine de C.G. (après la première phase de prise en charge), accompagnée d'une augmentation de sa prise d'initiative, ainsi que de son estime de soi. Ces progrès ne se sont toutefois pas maintenus après la deuxième phase de rééducation, où nous avons observé une diminution de l'autonomie et de la prise d'initiative de C.G. en situation de cuisine. Ces résultats pourraient être en partie expliqués par le déclin cognitif important et rapide présenté par le patient.
Stable URL http://archive-ouverte.unige.ch/unige:11936
Full text
Master (416 Kb) - private document Private access
Structures
Research group Unité de psychopathologie et neuropsychologie cognitive (UPNC)

270 hits

1 download

Update

Deposited on : 2010-09-28

Export document
Format :
Citation style :